Les entreprises entrent dans leur 2e semaine de confinement…
D’un côté l’État demande à poursuivre l’activité économique
De l’autre les entreprises sont face à un dilemme
Le choix, c’est donc tuer son entreprise ou tuer ses salariés ? Chef d’entreprise du bâtiment
Dans l’Aube, le bâtiment s’est mis à l’arrêt sauf pour les urgences
On n’a pas de gel hydroalcoolique, on n’a pas de masques. Nos fournisseurs sont fermés. Les clients, particuliers ou maîtres d’ouvrage nous ferment les portes. On le voudrait, on ne peut même pas accéder aux chantiers ! Nicolas Favin, Capeb Aube
L’accès au chômage partiel a été pérennisé
3800 salariés aubois en ont déjà fait la demande
Le gouvernement a promis un protocole pour garantir la sécurité des salariés et définir ce qui est possible, ou pas
Comment faire comprendre aux salariés qu’il faut à la fois travailler et respecter la règle de rester chez soi. C’est incompréhensible. Denis Arnoult, industrie textile
La filière textile se mobilise pour fabriquer des masques anti-projection
L’hôtellerie-restauration craint des lendemains qui ne chantent pas tout de suite
Les restaurateurs ont été parmi les premiers commerces à fermer, il y a de fortes chances qu’on soit aussi les derniers à rouvrir. Didier Stil, Umih
Sans compter que les pertes pourraient ne pas être couvertes…
Après avoir pris contact avec les assureurs, il m’a été expliqué que l’épidémie ne rentrait dans aucun contrat d’assurance. Il faudrait peut-être que l’État les bouscule un peu plus… Didier Stil, Umih Aube

View at DailyMotion

Topics #covid #covid-19 #Indiana #novel coronavirus #second #statistics #stimulus #update